Textiles usagés

Chaussures ou vêtements trop petits, démodés, assez vus ? Vous ne les portez plus ? Ils prennent de la place dans les placards mais vous ne savez qu’en faire ? Pensez à faire le tri régulièrement mais ne les jetez surtout pas à la poubelle. Même troués, déchirés ou usés ils peuvent encore servir.

Que faire de vos textiles usagés ?

Il est possible de les raccommoder ou même les customiser (stickers, paillettes, peintures…) pour leur donner une seconde vie, les mettre en vente sur internet, lors de brocantes, bourses à vêtements..., les donner à la famille ou à des associations caritatives, échanger entre copains ou les déposer dans des bornes d'apport volontaire pour textiles.

Ou déposer vos textiles usagés ?

En partenariat avec LE RELAIS, des bornes d’apport volontaire ainsi que des vestiaires d’associations sont répartis sur l’ensemble du territoire y compris dans les 3 déchèteries du SICTOM BBI. Pour connaître l’emplacement le plus proche de chez vous, vous pouvez accéder à la cartographie suivante => www.lafibredutri.fr/

Que peut-on déposer dans les bornes ?

Les TLC, Textiles d’habillement, Linges de maison et Chaussures, comprennent : tous les vêtements homme, femme et enfant, le linge de maison ou d’ameublement (draps, couvertures, nappes, rideaux), les chaussures mais aussi les articles de maroquinerie et même les petites peluches !

 

Comment déposer dans les bornes ?

- Tous les vêtements et le linge se déposent PROPRES et SECS, même s’ils sont usés.
- Les chaussures s'attachent par PAIRES.
- Le tout doit être placé dans un SAC BIEN FERME de 50 litres maximum.

Sont exclus les articles humides ou souillés (avec peinture, graisses..), les matelas, oreillers, sommiers, moquettes ou toiles cirées, les chutes de textiles en provenance des ateliers de confection, les chiffons usagés en provenance des entreprises..

Que deviennent les textiles collectés ?

Le contenu des bornes est tout d’abord retrié manuellement dans des centres de tri spécialisés conventionnés par Eco-TLC (éco-organisme de la filière). Après un tri minutieux, le devenir des TLC usagés se répartit comme tel :

- 55% des textiles en bon état sont réemployés (soit revendus dans les boutiques/friperies françaises, soit exportés en Afrique et en Europe de l'Est)
- 35% sont recyclés (en produit d'isolation thermique et phonique ou en chiffons d'essuyage industriel)
- les 10% de déchets restants sont enfouis ou incinérés

Donner des vêtements permet de réduire les déchets, de leur offrir une seconde vie et de créer de l’emploi solidaire.

Chiffres clés

- Actuellement, seuls 4 kg de TLC usagés par habitants sont collectés chaque année sur le territoire du SICTOM BBI. Ce sont autant de tonnages qui ne finissent pas incinérés et qui contribuent à l’insertion de personnes en difficulté, par la création d’emplois durables. Les textiles en bon état peuvent être déposés auprès d’associations sociales et solidaires.
- Malheureusement, l’équivalent de 6 kg/hab./an de TLC se retrouvent encore dans nos poubelles d’ordures résiduelles, destinés à l’incinération alors qu’ils pourraient être valorisés !
- Afin de répondre aux objectifs de la filière (collecter près de 6kg de TLC/hab./an), le syndicat a décidé de dévlopper le réseau de container TLC et se sensibiliser les habitants afin, d’une part, de réduire le volume d’ordures ménagères et d’encombrants produits par les habitants et d’autre part, d’améliorer la valorisation de ce type de déchets.

Pour aller plus loin…

=> En savoir plus sur le traitement et le recyclage des TLC sur le site internet d'Eco-TLC ou sur la fibre du tri

Eco TLC est l’éco-organisme des TLC (Textiles d’habillement, Linges de maison et Chaussures).
Son rôle est de favoriser la récupération et la valorisation des TLC usagés, pour répondre aux enjeux de la prévention des déchets et préserver les ressources naturelles.

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez également contacter notre partenaire :

Le Relais Eure et Loir
Rue du Bois Laurin
28170 Favières
Tél. : 02 37 43 63 40
Fax : 02 37 43 62 49
E-mail : lerelaisel@lerelais.org
www.lerelais.org